Les masques chirurgicaux sont ce que nous voyons habituellement dans les environnements cliniques. 

Dans les situations épidémiques, comme celle du COVID19, ils sont utilisés pour réduire la propagation de l’infection, empêchant les professionnels de la santé et les patients de transmettre certains types d’agents infectieux. 

La mission des masques chirurgicaux est de filtrer l’air expiré pour protéger les personnes autour de vous, empêchant la propagation de virus lorsque vous parlez ou toussez. La  prévention de la transmission interhumaine des infections par les gouttelettes de salive ou de sécrétion des voies aériennes supérieures. 

Ils doivent avoir un certain type de mécanisme qui permettent d’être ajustés sur le nez, la bouche et le menton du porteur pour atteindre son objectif.

Types de masques chirurgicaux

Il existe deux types de masques chirurgicaux en fonction de leur efficacité de filtration bactérienne (EFB).

Sur cette base, ils sont classés en masques chirurgicaux de type I et de type II.

Le Type II peut également être divisé en fonction de la résistance aux projections de liquides biologiques comme le sang. Ceux qui sont résistants sont appelés masques de type IIR.

Le Groupe And & Or propose une machine pour la fabrication de masques chirurgicaux.
La ligne de production automatique est capable de fabriquer des masques chirurgicaux à trois couches de protection avec système de soudage par ultrasons pour l’assemblage du masque.

Étiquetage des masques chirurgicaux

Selon la réglementation, le masque chirurgical est un dispositif médical de classe I, considéré comme présentant un risque moindre pour l’usage auquel il est destiné. Cela signifie que le fabricant ou autorisé dans l’Union Européenne doit faire une déclaration UE sur la conformité du produit, sans nécessiter l’intervention d’un organisme qui certifie le produit. Cependant, le fabricant des masques est tenu de se conformer aux exigences techniques énoncées dans la norme AC UNE-EN 14683: 2019. sur les masques chirurgicaux, les exigences et les méthodes d’essai.

Les informations devant figurer sur les masques doivent inclure les références suivantes:

etiquetado-mascarillas-quirurgicas

Le marquage CE garantit que le produit est conforme à la législation en vigueur. Si le masque est proposé comme stérile, en plus d’autres exigences, le numéro de l’organisme notifié qui a évalué les conditions de stérilité doit être indiqué.

La norme UNE EN 14683 garantit le respect de la norme de qualité et comprend les tests à effectuer pour ce type de masque et qui affectent les aspects suivants: Respirabilité, résistance aux éclaboussures (pour Type IIR), nettoyage microbien et biocompatibilité. Cette norme UNE spécifie les valeurs de chacun des facteurs mentionnés.

La même norme indique que les masques chirurgicaux de type I ne sont pas destinés à être utilisés par des professionnels de la santé dans une salle d’opération ou un environnement médical avec des exigences similaires.

Le type indique si le masque est de type I ou de type II. 

Étant, en outre, un dispositif médical, il doit également renseigner:

  • Le nom du produit. 
  • Nom et adresse du fabricant. 
  • Nom du mandataire et siège social. 
  • Contenu de l’emballage. 
  • Numéro de lot et date limite d’utilisation.
  • Indiquant, le cas échéant, qu’il s’agit d’un produit à usage unique.

Normes européennes, ou équivalentes

Les masques chirurgicaux, doivent respecter une norme européenne EN14683, ou une norme étrangère déclarée équivalente.

La norme américaine ASTM F2100-19 (niveaux 1, 2 et 3), la norme chinoise YYT 0969-2013 (équivalent EN 14683:2019 type I) et la norme chinoise YY 0469-2011 (équivalent EN 14683:2019 type I) sont ainsi reconnues conformes.

Durée des masques chirurgicaux

Pour le confort et l’hygiène, il serait conseillé de ne pas utiliser de masques chirurgicaux pendant plus de quatre heures.

Dans les instructions du fabricant, la durée recommandée pour ce masque doit être spécifiée.

Si le masque est visiblement humide ou détérioré suite à son utilisation, il est recommandé de le remplacer par un autre.

Conseils pour la pose des masques chirurgicaux.

  • Lavez-vous les mains pendant au moins 40 secondes avant de le manipuler.
  • Ne touchez pas le tissu, prenez-le juste par les élastiques. 
  • Il doit couvrir le nez et la bouche sans laisser d’espace entre le visage et le masque. 
  • Tenez-le avec l’élastique derrière les oreilles. 
  • Pincez le clip nasal pour l’adapter à votre nez. 
  • Évitez de toucher l’extérieur du masque. 
  • Lavez-vous les mains avant de retirer votre masque. 
  • Retirez-le en touchant uniquement les élastiques. 
  • Mettez-le dans un sac en plastique fermé avant de le jeter à la poubelle. 

Lignes de production automatiques de masques chirurgicaux

Le groupe espagnol And & Or, société dédiée à l’automatisation des processus industriels et qui possède des filiales aux Etats-Unis, en Belgique et en Chine, au sein de sa gamme de solutions pour l’industrie de la santé, propose une machine pour la fabrication de masques. 

La ligne de production automatique est capable de fabriquer des masques chirurgicaux à trois couches de protection avec système de soudage par ultrasons pour l’assemblage du masque.

Dans notre catalogue, nous proposons également sur le marché:

Les lignes de production de masques hygiéniques

Les lignes de production de masques FFP2 et FFP3

De plus, nous proposons des kits avec le matériel nécessaire à la production et au conditionnement des masques.